Entretien des cheminées de l'hôpital

Les cuisines de l'hôpital sont le lieu où les familles des malades viennent cuire les repas des patients. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), "environ 3 milliards de personnes continuent de faire cuire leurs aliments et de chauffer leur logement au moyen de combustibles solides (à savoir le bois, les résidus agricoles, les déjections animales, le charbon et le charbon de bois) et du pétrole dans des foyers ouverts ou des cuisinières peu efficaces". Le Sud-Kivu fait partie de ces régions du monde.


A Idjwi, c'est essentiellement du bois qui est employé comme combustible pour la cuisson des aliments. Cette pratique n'est pas sans effets et son impact est double tant sur la santé de la population que sur l'environnement.


La consommation de bois dans des foyers ouverts qui plus est peu efficaces, participe à la déforestation déjà bien engagée de l'île. L'exposition prolongée en particulier des femmes et des enfants en bas âge à la fumée, aux matières particulaires fines et autres polluants qu'elle contient, provoque toujours selon l'OMS, "l’inflammation des voies respiratoires et des poumons, ce qui détériore la réponse immunitaire et réduit le pouvoir oxyphorique du sang. Certaines données prouvent également les liens entre la pollution de l’air à l’intérieur des logements et le faible poids des enfants à la naissance, la tuberculose, la cataracte et les cancers nasopharyngé et laryngé. Chaque année, 3,8 millions de personnes meurent prématurément dans le monde de maladies imputables à la pollution de l’air intérieur qui résulte d’une utilisation inefficace de combustibles solides et de pétrole pour cuisiner".


Face à ce double constat, un des projets à venir de AAHM est de rénover les cuisines de l'hôpital et de développer avec les maçons locaux des bonnes pratiques pour la construction de foyers de cuisson plus efficaces c'est à dire moins gourmands et plus propres qu'ils pourront ensuite également construire ailleurs dans l'île.


Dans l'immédiat et suite à notre visite de 2019, mission a été donnée à Sœur Alexandrine, économe de la congrégation des Sœurs de Marie de s'assurer de l'entretien des cheminées de la cuisine de l'hôpital.